GuérisseuseHygiène Vitale

Prends soin de ton corps au Printemps

Ecrit par 5 avril 2018 Aucun commentaire
Le Printemps est une période d'adaptation difficile pour le corps et les émotions : saison d'adaptation, corps en berne, émotions en vrac et glandes en souffrance.

Comme je l’ai expliqué dans l’article général sur le Printemps, la nature se réveille et il est temps que tu en fasses de même… Pourtant, malgré les jolies fleurs et les bébés animaux qui mettent ton coeur en joie, tu as le bourdon et tu ne sais pas pourquoi ! Rassure-toi, c’est tout à fait normal !

Le Printemps, saison de transition

Tout comme l’Automne, le Printemps est une saison qui demande beaucoup d’adaptation. Après des mois sous la couette à manger de la tartiflette, ton corps a du mal à redémarrer au quart de tour. Il est encore intoxiqué par tes excès hivernaux et va devoir mobiliser beaucoup d’énergie pour se nettoyer. Pour ce faire, son métabolisme est boosté : les organes comme le foie, la vésicule biliaire, le pancréas, les reins, la peau sont en suractivité pour éliminer l’ancien et créer du nouveau.
Le foie et la vésicule biliaire sont les organes principaux du Printemps : ils travaillent d’arrache-pied pour désintoxiquer le corps de toutes les graisses, les pesticides et la nourriture dénaturée qui a franchit le mur de tes dents cet Hiver.

Le Printemps est une période d'adaptation difficile pour le corps et les émotions : saison d'adaptation, corps en berne, émotions en vrac et glandes en souffrance.


Le corps en berne

A cause de tout ce remue-ménage intérieur, le niveau d’inflammation du corps est à son maximum et cela aggrave les maladies chroniques. Pour peu que ton foie soit un peu trop encrassé, tu vas subir le printemps comme jamais ! Je compatis à toutes tes douleurs ma Soeur ! Etant moi-même atteinte d’une maladie auto-immune de la Thyroïde, je suis toujours ravie de voir arriver le Printemps… puis je déchante totalement ! Voici la liste des symptômes divers et variés qui prouvent que tu aurais dû faire plus attention cet hiver.

? Fatigue, surtout le matin

? Troubles digestifs, calculs biliaires, aigreurs, acidité et soucis de digestion du à la sur-sollicitation de l’appareil digestif pour apporter les matières premières nécessaires à la reconstruction du corps + changement alimentation : le corps est encore en mode tartiflette et produit trop d’acidité –> brûlant, reflux…

? Migraines, vertiges

? Troubles menstruels, kystes

? Douleurs inflammatoires

? Problèmes de circulation du sang, palpitations, jambes lourdes

? Problèmes de peau : boutons, acné, eczéma,

? Allergies, rhume des foins

? Problèmes de contractions, de tensions musculaires et/ou de douleurs articulaires.

? Lumbagos et maux de dos causés par l’augmentation de l’activité génitale et surrénale qui congestionne le bas du dos

? Rhumes, angines, grippes dûs au manque d’adaptation du corps et des chaud-froids

Le Printemps est une période d'adaptation difficile pour le corps et les émotions : saison d'adaptation, corps en berne, émotions en vrac et glandes en souffrance.
Les Finlandais ont même donné un nom à cette satanée flemme printanière,
la “Kevätväsymys” (toujours sympa à placer lors des dîners). 

Des émotions en vrac

Comme tous les organes, le foie agit également sur l’activité mentale et émotionnelle du corps. L’émotion que lui assigne la médecine traditionnelle chinoise est la colère. Pour peu que tu sois un peu stressée ou que ton ryhtme de vie soit déséquilibré (ce qui est souvent le cas en ce moment à cause du changement d’heure), tu rencontres peut-être quelques soucis émotionnels en ce moment.

Personnellement, je rapproche également cela de l’énergie Bélier-Balance que nous traversons en ce moment : mon mental de Bélier a envie de foncer tête baissée mais ne sait que faire de ce corps de tortue qui est toujours aussi lourd, lent et statique. C’est le moment de chercher l’équilibre, comme la Balance, entre l’ancien et le nouveau.

? Colère, Irritabilité

? Insomnie et troubles du sommeil

? Impatience, frustration

? Dépression

Le Printemps est une période d'adaptation difficile pour le corps et les émotions : saison d'adaptation, corps en berne, émotions en vrac et glandes en souffrance.
Les glandes en souffrance

Les glandes du système endocrinien souffrent particulièrement lors des périodes d’adaptation comme les changements de saisons.

La thyroïde peut être considérée comme une chaudière. C’est la glande de l’adaptation et c’est elle qui règle la température du corps. Au printemps, celle-ci souffre car elle utilise beaucoup d’énergie à s’adapter aux variations de température. Rappelle-toi ce bon vieil adage : “En Avril, ne te découvre pas d’un fil”. Les anciens avaient raison !

Les surrénales, glandes de l’action, cravachent pour nous remettre en mouvement. Mais, si tu vis comme moi dans le monde moderne, il y a des risques pour qu’elles soient déjà pressées comme des citrons et n’aient pas assez de jus pour redémarrer la batterie.

Enfin, les glandes génitaux ne souffrent pas vraiment mais sont en pleine montée de sève. C’est le moment de leur donner un coup de pouce ! Surtout si manger de la tartiflette fut ta principale activité sous la couette…

Si toi aussi, tu es dans un sale état pendant Ostara, c’est que tu as mal préparé la transition Hiver-Printemps. L’Ayurvéda et la Médecine Taditionnelle Chinoise nous aideront à le faire au prochain changement de saison. En attendant, je ne vais pas te laisser souffrir ! Il va falloir te retrousser les manches et faire le grand nettoyage dans ton petit corps en drainant ton foie, tes reins, tes poumons, ton intestin et ta peau. Une bonne alimentation, une hygiène de vie, une cure et quelques compléments alimentaires devraient te sortir d’affaire.

?? Je t’expliquerai comment retrouver du poil de la bête dans les articles suivants :

Bien se nourrir au Printemps

L’hygiène vitale du Printemps

La trousse « Détox printanière » de la Guérisseuse

Les Fleurs de Bach du Printemps

 

?? Si tu as raté l’article général sur le Printemps,

le voici : C’est le printemps

Laissez un commentaire

id vulputate, suscipit Sed porta. ut facilisis nec ipsum commodo