CercleNature

J’ai toujours adoré la nature

Ecrit par 11 juin 2018 Aucun commentaire

♥ Voici le témoignage de Mu MuSe sur le thème « La Nature » ♥

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré la nature et me suis sentie reliée à elle. Certains souvenirs remontent à l’école maternelle; dans la cour de récréation, j’aimais me trouver à proximité des endroits verts et passais du temps à imaginer des petites fées cachées dans les arbustes et les herbes. J’admirais les végétaux et m’émerveillais en observant les fleurs et les petites vies qui résidaient dans ce monde végétal.

Jeune adolescente, j’ai développé cette connexion et j’ai commencé à faire des rituels; j’ai découverts les huiles essentielles, les encens, j’utilisais des éléments naturels que je ramassais au gré de mes balades. Mes parents n’ayant pas du tout la même sensibilité que moi ni les mêmes croyances, je me cachais et tenais mon grimoire secret. Je sentais que je n’étais pas « normale », j’étais déjà convaincue à ce moment-là d’être une « sorcière » mais voyais cela comme quelque chose à cacher, quelque chose de mauvais car c’est ce que la société et, indirectement mes parents très croyants, m’avaient inculqué. Cela me faisait peur mais je ne pouvais me convaincre que c’était mal car je ressentais une telle joie et une telle plénitude lorsque j’étais en contact avec la nature, avec cette magie, que j’ai continué à développer ce côté de ma personnalité et ce lien. La forêt a toujours été l’endroit où je me sens le plus proche de notre Terre-Mère et où je récupère mon énergie. Je me sens totalement paisible, ressourcée et heureuse quand j’ai pris un « bain de forêt ».

J’ai eu une phase, vers 15-16 ans, où je me suis éloignée de ce côté de ma personnalité, j’ai été moins en contact avec la nature, j’ai adopté un mode de vie moins sain, j’étais passée par des moments difficiles qui m’avaient menée là où j’étais, perdue, et le fait d’avoir pris de la distance avec la nature et mes rituels m’a vraiment fait du tort. Je ne m’en suis rendue compte que quelques années plus tard, quand j’ai rétabli ce contact petit à petit. Cela a été une bouffée d’oxygène, une renaissance. Depuis, je n’ai plus jamais cassé ce lien et ma passion pour la lecture m’a permis d’évoluer, d’accepter ce côté de ma personnalité que je chéris à présent et de ne plus me cacher de mon entourage (enfin des personnes qui me sont chères et qui peuvent me comprendre car elles me connaissent et me respectent).

Je n’ai pas d’élément préféré. Je pratique le chamanisme celtique et de ce fait, les 4 éléments ont leur place dans ma vie et dans ma pratique. Etant du signe du poisson, j’aurais dû être plus proche de l’eau. Même si j’aime beaucoup nager et adore me retrouver en bord de mer, cela me ressource également beaucoup, je ne suis pas du tout à l’aise de m’y baigner… sans doute aussi des choses qui m’ont été transmises et sur lesquelles je pourrais certainement travailler. J’adore néanmoins depuis toute petite les histoires et mythes se rapportant au monde marin ainsi que les animaux qui y vivent. Mon rapport au feu est paradoxal, je le crains autant qu’il me fascine et que je l’aime. La Terre est mon élément nourricier et l’air est plutôt une sorte de transporteur et de purificateur mais également très puissant et même sensuel selon moi.

Ma saison préférée? J’ai beau réfléchir, je ne sais pas choisir car chacune a sa part d’ombre et de lumière. Le printemps et l’automne sont des phases de purification, de transition, magnifiques mais souvent difficiles à vivre pour ma part. L’été et l’hiver peuvent être à la fois très pénibles et vraiment merveilleux. J’aime le contact avec la nature en été, elle est généreuse et belle mais j’ai du mal avec les fortes chaleurs et les allergies. En hiver, elle est rude et impitoyable mais sublime sous un manteau blanc ou complètement gelée, c’est juste magique!

Mer, montagne, campagne… je dirais tout à la fois. J’y trouve toujours ce lien avec la nature même si le paysage est différent, la terre est si belle, je prends tout!

C’est principalement quand je manque d’énergie, que je suis épuisée ou que je n’ai pas le moral que je ressens le plus le besoin de rester proche de la nature et de partir en forêt. C’est aussi dans ces moments-là que je pratique plus de rituels.

J’honore la nature avec des rituels de remerciements et fais parfois des demandes d’aide et de guidance à l’aide de mes oracles. Je suis aussi à l’affût des signes qu’elle m’envoie. En outre, j’ai acquis le fabuleux livre « Pour s’épanouir au rythme des saisons » de Marianne Grasselli qui est devenu un guide précieux pour développer mes rituels et être encore plus proche de la nature. Ce livre est une véritable pépite, il est très bien écrit, le côté pratique prédomine, il intègre le développement de notre féminin sacré, de très nombreux rituels par saison en utilisant les éléments de la nature et ceci toujours en symbiose avec Mère-Nature, c’est magnifique et tellement juste!

Mon rêve est de pouvoir faire des rituels en extérieur et surtout de trouver mon cercle de soeurs pour pratiquer en forêt; ce serait le paradis!

Mu MuSe (BE)

Laissez un commentaire

elementum felis mi, pulvinar fringilla ante. efficitur. Aenean risus venenatis sem, non